Chapitre 4 : LES OUTILS D'ANALYSE DE LA DEMANDE

 

I) LA MESURE DES EVOLUTIONS

 

Les indices et les taux de variation permettent d'apprécier l'évolution dans le temps ou de comparer dans l'espace (par rapport aux concurrents) des informations quantitatives portant sur la demande.

 

A) LES INDICES

 

1) Présentation

 

Les indices permettent de comparer des grandeurs entre elles, soit dans le temps, soit dans l'espace, en référence à une valeur donnée.

 

Indice = (Valeur en N / Valeur de référence ) * 100

 

 

2) Mode de calcul

 

Les chiffres d'affaires d'une entreprise sont les suivants :

 

Années

N

N+1

N+2

N+3

N+4

CA en K€

500

580

420

690

740

Indice d'accroissement

Base

100

580*100/500=

116

420*100/500=

84

690*100/500=

138

740*100/500=

148

 

Rq. : Lorsque les indices augmentent la valeur est supérieure à 100, sinon lorsque la valeur diminue, les indices sont inférieurs à 100.

 

B) LES TAUX DE VARIATION

 

1) Présentation

 

Le taux de variation, appelé aussi « taux d'évolution » ou « taux d'accroissement », permet d'apprécier une évolution dans le temps..

 

Taux d'évolution = [ (Valeur N - Valeur N-1) * 100 ] / Valeur N-1)

 

 

2) Mode de calcul

 

Les chiffres d'affaires d'une entreprise sont les suivants :

 

Années

N

N+1

N+2

N+3

N+4

CA en K€

500

580

420

690

740

Taux d'évolution

 

[(580-500)*100]/500

= + 16 %

[(420-580)*100]/580

= - 27,58 %

[(690-420)*100]/420

= + 64,28 %

[(740-690)*100]/690

= + 7,24 %

 

Rq. : Lorsque les taux augmentent la valeur est positive, sinon elle est négative.

 

II) LES REPRESENTATIONS GRAPHIQUES

 

A) DEFINITION

 

Un graphique permet de visualiser un phénomène. On distingue :

-> l'évolution : dans ce cas la représentation se fait par une courbe.

-> la répartition : dans ce cas la représentation peut se faire par un histogramme, un diagramme en bâtons, un diagramme circulaire (camembert), un graphique à colonne (ou en bandes)

 

B) LES DIFFERENTS TYPES DE GRAPHIQUES

 

Courbe

Histogramme

Diagramme en bâtons

Diagramme circulaire

Graphique à colonne




 

 

 

 

 

 

Rq. : Pour construire un graphique, il faut : - choisir la bonne échelle qui facilite la lecture,

- mentionner les unités des axes,

- intituler les axes,

- donner un titre significatif au graphique avec le nom de l'entreprise et la date,

- mettre une légende si nécessaire.

C) COMMENTAIRE

 

Tout graphique doit être commenté. Le commentaire permet de dégager les grandes tendances. Il doit être structuré en faisant apparaître :

- une introduction : rappel bref de l'objet du grapique,

- un développement : présente les observation de manière ordonnée en énumérant les causes possibles des constats,

- une conclusion : donne une interprètation globale du phénomène observé.

 

III) LA PREVISION DES VENTES

 

La prévision des ventes permet à une organisation d'estimer le montant (ou la quantité) de ses ventes futures. (Cette information capitale lui permettra de mettre en oeuvre des moyens de production adéquats (embauches, licenciements, investissements, délocalisation, sous-traitance, recherche et développement, ...))

 

A) LE CHOIX D'UNE METHODE DE PREVISION

 

Nous étudierons 2 méthode de prévision :

-> la méthode des points moyens : rapide, simple et assez fiable, elle convient aux séries régulières (courbe droite)

-> la méthode des moindres carrés : longue mais plus fiable pour les séries irrégulières

 

B) LA METHODE DES POINTS MOYENS (ou droite de Mayer)

 

1) Présentation

 

Consiste à partager en 2 un nuage de points à partir d'une représentation graphique. Chaque nuage est alors remplacé par un « point moyen ». La droite de Mayer ou « tendance » est celle qui passe par ces 2 points et permet de calculer la prévision.

 

2) Exemple de calcul

 

 

 

 

 

 

C) LA METHODE DES MOINDRES CARRÉS

 

1) Présentation

 

Consiste à déterminer l'équation de la droite passant le plus près possible de tous les points. On appelle cette droite « droite de régression » ou « droite de tendance » ou « trend ».

Son équation prend la forme :

y = ax + b

avec :

a =

(x-x)*(y-y)

et

b = y - ax

(x-x)²

 

2) Exemple de calcul

 

 

 

D) LES LIMITES DES METHODESDE PREVISIONS DES VENTES

 

Les méthodes de prévisions se basent sur les données des années antérieures et ne prennent en compte ni l'évolutiojn générale du marché, ni les actions commerciales des concurrents, ni le plan de marchéage de l'entreprise.

 

IV) LA SAISONNALITE DES VENTES

 

A) Présentation

 

De nombreuses entreprises connaissent des ventes saisonnières, c'est-à-dire qui varient en fonction des périodes de l'année (ski, chocolats,crèmes glacées, maillots de bain, ...). Le calcul des coéfficients saisonniers permet de prévoir ces variations saisonnières.

2) Exemple de calcul

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×